Pays

Grise Fiord se trouve à 76 degrés, 25 minutes Nord, soit à seulement 1 517 kilomètres (943 milles) du Pôle Nord! À cette latitude du Haut-Arctique, le climat et les saisons ont des rythmes uniques. Dans l’hémisphère nord, l’ensoleillement commence à s’estomper au solstice d’hiver, le 21 décembre, et atteint son point culminant au solstice d’été, le 21 juin. Toutefois, la durée de nos jours d’été sous le soleil (ainsi que nos nuits d’hiver sous la lumière du jour) est extrême ici, loin au-dessus du Cercle arctique.

Vers le 8 avril, la lumière du jour ne s’estompe pas complètement du ciel. Il devient difficile de distinguer le lever du soleil de son coucher parce que la lumière du jour est toujours présente. Le ciel est clair presque tous les jours au printemps. À l’heure du coucher, le soleil est haut dans le ciel, et au lever, il brille également de haut dans le ciel. Les mois du printemps, en avril et en mai, sous un soleil constant, avec beaucoup de neige et de la glace ferme, sont une bonne période pour franchir de longues distances en motoneige. Seule la fatigue saura vous arrêter. Tous, ici, apprécient la lumière du jour, présente 24 heures sur 24, et ce, du mois de mai à la fin du mois d’août. C’est le meilleur moment de l’année pour explorer le territoire, se retrouver en famille et apprécier la nature. La beauté du Haut-Arctique est franchement extraordinaire.

Les fleurs arctiques abondent ici, même si la saison estivale est courte. Leur beauté compense la brièveté de leur présence. Parmi les espèces florales, citons les pédiculaires roses, le silène acaule, la saxifrage à feuilles opposées, l’épilobe à feuilles étroites et les coquelicots arctiques jaunes.

Le 21 juin, au solstice d’été, Journée nationale des Autochtones, est le moment où le soleil est à son point le plus élevé dans le ciel. Au Pôle Nord, le soleil poursuit toute la journée une trajectoire circulaire à 23,5 degrés au-dessus de l’horizon. Les enfants et les adultes veillent souvent toute la nuit, ou se réveillent parfois à 21 heures pour aller au lit à 9 heures. Comme les écoles sont fermées au cours de la saison des vacances estivales, les enfants sont souvent autorisés à dormir aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Le Haut-Arctique est un désert polaire. Les précipitations sont rares. À la fin de juin, il n’y a pas suffisamment de neige résiduelle pour se déplacer en motoneige sur le territoire, mais il est possible de se déplacer sur la glace marine. Vers la troisième semaine du mois d’août, l’ensoleillement diminue légèrement chaque jour. La température moyenne chute rarement jusqu’au point de gel jusqu’au début du mois de septembre. Le gel s’installe quelques jours plus tard à cause du changement climatique. Mais il ne faut pas s’étonner de chutes de neige soudaines occasionnelles au cœur de l’été! C’est tout à fait normal dans le Haut-Arctique. La neige fraîche s’accumule pendant l’automne. À compter d’octobre, il devient possible de se déplacer à nouveau en motoneige.

Voici un aperçu des températures moyennes par ici : de janvier à mars, -26 °C; avril -14 °C; mai -2 °C; de juin à août +5 °C; septembre -2 °C; octobre -13 °C; novembre -20 °C; décembre -26 ° C.

Avec le réchauffement climatique, il est maintenant rare que des froids extrêmes surviennent au milieu de l’hiver, mais cela se produit tout de même. Il est toujours préférable d’être prêt à affronter un froid soudain à tout moment au cours de l’année. En hiver, les froids moins extrêmes semblent être accompagnés d’une lumière plus apparente dans le ciel. Il est maintenant fréquent de voir un horizon plus lumineux au cours de la longue saison de la nuit polaire.

Les terres uniques du Haut-Arctique attirent des scientifiques et étudiants universitaires de plusieurs spécialités, dont la glaciologie, l’archéologie, la paléontologie et la géologie. Ces fascinants lieux anciens étaient autrefois couverts par une forêt boréale, et ce, bien longtemps avant d’être le milieu de vie des ours polaires! Le Programme du réseau continental polaire, administré à partir de Resolute Bay, est un programme de soutien logistique à la recherche sur le terrain dans le Haut-Arctique. Chaque printemps et chaque été, il tient des camps dans cette région. Tout groupe scientifique souhaitant entreprendre des études ici doit préalablement en informer la communauté la plus proche. Les demandes sont attentivement examinées avant d’être recommandées pour autorisation.

Visitez Grise Fiord:
bienvenue au sommet
du globe